Adeline teste le Pad pour son blog Forty Beauty

DSC_1066

Autant l’avouer tout de suite, on est un peu amoureux d’elle ! Adeline, auteure du blog Forty Beauty, allie la plume, l’intelligence, le charme et la beauté moderne ! Moderne, oui, parce que tout le monde n’a pas toujours le temps de passer deux heures dans la salle de bain pour être belle…

Bref, c’est un véritable plaisir de suivre cette charmante quadragénaire bourrée d’énergie et de talent.

Alors imaginez notre joie lorsqu’elle a accepté de tester notre Pad Cosmétique !

Et en prime-du-bonus-de-bonheur, elle nous raconte dans un entretien un peu de sa vie de blogueuse ainsi que son expérience avec le Pad de Line 5.

Bonjour Adeline et merci d’avoir accepté de répondre à ces quelques questions. Peut-on d’abord te demander de te présenter en quelques mots ?

Bonjour ! C’est moi qui te remercie de m’avoir contactée pour tester votre Pad, mais aussi de m’avoir proposé cette interview.

J’ai quarante ans depuis peu, et je suis la maman, depuis 5 ans et demi, d’une petite fille. Je suis professeur de Lettres à l’Université, spécialisée dans la langue et la littérature médiévales (oui, oui, comme le père d’Indiana Jones…).

Il est vrai que j’évolue dans un milieu professionnel qui n’admet pas toujours l’intérêt pour le monde de la beauté, considéré comme futile. Pour ma part, je trouve que la légèreté n’est pas la futilité. Par ailleurs, prendre soin de soi, c’est se retrouver, c’est apprendre à se connaître, jouer avec son physique et les outils cosmétiques pour se révéler ou se transformer. C’est à la fois ludique, sensuel et sérieux, car l’enjeu, c’est souvent aussi d’apprendre à vivre en accord avec soi.

Pourquoi avoir décidé de te lancer dans l’aventure de la blogosphère ? Quelles ont été tes inspirations ?

En fait, le monde de la cosmétique est l’une des formes modernes de la pierre philosophale : on nous promet une forme de jeunesse éternelle… Mais du coup, ce monde génère beaucoup d’espoirs… et d’arnaques. C’est la manière dont les consommateurs utilisent leur porte-monnaie qui incite les marques à produire tel ou tel type de produits. J’ai pour ambition d’influencer ce potentiel d’achat en donnant à mes lecteurs des avis sincères sur les produits que j’essaye ; si les marques qui proposent du vent voient qu’elles n’arrivent plus à vendre, elles proposeront des produits plus efficaces !

J’avais lancé un premier blog en 2005, appelé “dansmasalledebain.com”, mais je l’avais très vite arrêté en me disant que l’écriture de ce type d’articles était finalement réservé aux journalistes beauté, qui reçoivent gratuitement beaucoup de produits à tester. La suite m’a donné tort : la blogosphère est un monde où chacun peut trouver sa place, d’autant qu’il y a maintenant un certain discrédit qui frappe les magazines féminins qui sont regardés avec méfiance, comme des publicités à rallonge pour les cosmétiques, et non plus comme de vrais guides d’achat. Je me suis donc lancée à nouveau, avec bonheur.

ba


Forty Beauty est le « blog beauté d’une quarantenaire et maman pressée ». Si tu devais donner trois astuces aux femmes pressées pour prendre soin d’elles sans prendre tout leur temps ?

Je dirais d’abord qu’il faut trouver la coupe qui convienne à la nature de ses cheveux. Auparavant, je lissais les miens parce que sinon, les coupes que les coiffeurs me faisaient ne rendaient rien, ou même étaient carrément affreuses sur cheveux bouclés. Ma vie a changé le jour où j’ai trouvé un coiffeur qui sache couper les cheveux bouclés (et croyez-moi, il n’y en a pas tellement). Le matin, mes cheveux se mettent en place tout seuls, et je suis tranquille. Trouvez le coiffeur qui vous fasse la coupe qui vous correspond, même s’il est plus cher : mieux vaut aller une fois tous les trois mois chez le bon coiffeur qu’une fois toute les trois semaines chez quelqu’un qui vous fait une coupe qui nécessite un coiffage d’un quart d’heure tous les jours.

Deuxième point, utilisez les produits deux-en-un : les BB et CC crèmes que l’on peut poser sur un simple sérum quand on est pressée et qui remplacent crème, fond de teint, protection solaire et poudre ; les crayons à usage multiple, etc… La blogospère est pleine de conseils pour ça, vu que ce sont des femmes qui la font en majorité, et pas des professionnels de la beauté qui n’ont que ça à faire.

Enfin, pensez au maquillage permanent. Là aussi, prenez un très bon praticien, car le résultat va vous suivre pendant plus d’un an. Mais ensuite, quelle libération ! Pour les sourcils, par exemple, c’est miraculeux : le visage est structuré et le reste toute la journée, sans broncher.


Comment as-tu découvert le Pad Cosmétique Line 5 ? Quels ont été tes premières impressions sur ses promesses de rejuvénation de la peau grâce à la lumière LED ?

Je ne l’ai pas vraiment découvert à proprement parler, vu qu’il m’est un peu tombé dessus : votre société m’a contactée pour que je le teste. Mais j’ai tout de suite prévenu mon interlocutrice : j’avais déjà entendu parler de la technologie LED et des ondes lumineuses (notamment pour un produit censé agir contre les imperfections), mais je n’y croyais pas une seconde. Pour moi, l’effet devait vraiment être psychologique : « On me balance une lumière bleue, symbole de pureté, et j’ai l’impression que mon bouton s’en va » ; mais pour moi, c’était surtout parce que de toute façon il aurait fini par partir et que j’ai le sentiment que ça va plus vite en utilisant quelque chose.

Pour le Pad Line 5, j’ai pensé la même chose au début : on me fait croire que la lumière rouge, c’est de l’énergie pour mes cellules : j’y crois donc, au mieux, j’obtiens un effet psychosomatique. Au pire, il ne se passe rien, mais je crois qu’il s’est passé quelque chose.

Comme quoi, j’avais tort d’être méfiante comme ça. Tout le monde peut se tromper, après tout.

Quelles zones as-tu choisi de traiter et pourquoi ? Comment as-tu mis en place le protocole à suivre ?

J’ai choisi de traiter les sillons naso-géniens et le front, ce qui correspond à trois zones.

Il y a trois traitements possibles, sachant que chaque séance par zone dure 7 minutes, ce qui pour moi faisait un total de 21 minutes pour traiter tout le visage : le traitement basique demande une séance trois fois par semaine ; on peut aussi faire une séance tous les jours, si on veut voir les résultats dès trois semaines ; le traitement intensif demande deux séances par zone tous les jours. J’ai opté pour la solution intermédiaire pour avoir des résultats plus rapides (afin de donner mes impressions au plus vite), mais sans que cela devienne trop contraignant non plus.


Parle-nous un peu de tes impressions sur l’appareil en lui-même ?

L’appareil est petit et léger, simple et rapide d’utilisation : une fois rechargé, on l’allume, on l’applique sur la peau pour le déclencher et on attend qu’il s’éteigne tout seul au bout de sept minutes. Ce n’est pas moi qui chronomètre, c’est parfait.

Avant de l’utiliser, j’étais un peu ennuyée de me dire que j’allais devoir cesser toute activité pendant 21 minutes chaque soir car les lunettes fournies ne permettent pas d’y voir. En effet, mon travail universitaire me demande d’être devant mon ordinateur ou mes copies tous les soirs jusqu’à onze heures ou minuit, et je me disais que je n’avais pas vraiment le temps de caser en plus 21 minutes de séances Line 5…

Mais heureusement, ma conseillère Line 5 (qui m’a aidée au départ par Skype à mettre en route le Pad et qui a toujours été là pour répondre à toutes mes questions) m’a expliqué que ces lunettes n’étaient là que pour le confort et que la lumière du Line 5 n’était pas dangereuse pour les yeux, simplement inconfortable (d’où les lunettes fournies dans le kit). Du coup, je faisais mes séances en travaillant (certes d’une main…), et je n’ai pas été gênée tant que ça par la lumière.


Comment décrirais-tu les premiers effets du Pad sur ta peau ?

Comme l’appareil chauffe légèrement la peau, je dirais que le premier résultat est immédiat, puisqu’à la fin de la séance, la peau est mieux vascularisée, et donc plus rose.

Au bout d’une quinzaine de jours, c’est l’éclat du teint qui est différent : comme les zones que j’avais choisies amenaient finalement à traiter tout le visage, c’était assez flagrant sur moi.

20151024_154124360_iOS


Quels résultats as-tu constatés à la fin du protocole ?

Au bout d’un mois, j’avais un résultat sur mes sillons naso-géniens : on aurait dit que le creux commençait à en être comblé comme si la peau se regonflait par en-dessous, que le niveau de la peau « remontait ». C’est une action qui, contrairement aux crèmes, ne part pas de la surface mais de la profondeur de la peau. C’est assez étrange car ce n’est pas ce dont j’ai l’habitude avec les cosmétiques habituels.

Avant

Bien sûr, on conserve aussi les effets sur l’éclat du teint : il est le même que si on se massait consciencieusement le visage tous les jours (ce que je n’ai pas forcément le temps de faire…).

Depuis la fin de ton test, utilises-tu toujours le Pad Cosmétique en entretien ?

Oui, toujours : comme Line 5 a eu la gentillesse de me le laisser, je continue car je n’ai pas envie de perdre les effets acquis ; mais j’ai espacé les utilisations et je suis passée à une séance trois fois par semaine.

Je vais peut-être malgré tout tenter une nouvelle expérience et, maintenant que je suis passée à un protocole plus léger et que j’ai plus de temps, essayer de l’utiliser de manière intensive (deux séances par jour) sur une seule zone, pour voir si je peux obtenir des résultats encore accrus.

J’ai également envie de l’essayer sur les vergetures et la cellulite que j’ai sur le haut de la cuisse depuis l’adolescence, mais il faudra que je contacte ma conseillère pour qu’elle me dise comment utiliser au mieux mon Pad pour cet usage.

L’aventure n’est pas terminée entre mon Pad Line 5 et moi…

Nous remercions très chaleureusement Adeline d’avoir accepté de nous raconter son expérience et ne pouvons que vous conseiller de suivre l’exccellent blog Forty Beauty !

Entretien réalisé par Eva SAUTEL

1 réponse

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] nous avait déjà fait le plaisir, il y a quelques jours de nous accorder un entretien dans lequel elle nous racontait sa vie de blogueuse beauté mais aussi de sa découverte du Pad […]

Les commentaires sont fermés.